CONATEL

Conseil National des Télécommunications

Discours d'installation du nouveau Directeur Général du CONATEL M. Jean Marie GUILLAUME

Monsieur le Ministre des Travaux Publics, Transports et Communications,

Monsieur le Directeur Général sortant,

Mesdames et Messieurs les Directeurs et représentants des services de télécommunications,

Mesdames et Messieurs les Cadres et membres du personnel de l’Organe exécutif du Conseil National des Télécommunications,

Mesdames, Messieurs,

 

Vous avez tous eu l’occasion, lors d’une visite au CONATEL, de jeter un coup d’œil à la Galerie de portraits des anciens directeurs généraux de l’institution. Trois d’entre eux attirent en particulier l’attention parce que leur portrait s’affiche deux fois dans cette galerie. Et aujourd’hui, que j’intègre ce club restreint de Directeurs Généraux qui se sont vus confier par deux fois la Direction, le leadership de l’Institution, je pose la question et je me pose la question : Pourquoi ont-ils été nommés deux fois ? Est-ce simplement le fruit du hasard ou une forme de déterminisme institutionnel ?

Sans entrer dans les détails de ma propre question et de ma propre réponse, je répondrais que c’est le devoir citoyen face à la responsabilité citoyenne. La patrie commune en avait besoin ; la patrie commune en a besoin ; la patrie commune en aura toujours besoin. Et personne n’en avait le monopole ; personne n’en a le monopole ; et personne n’en aura jamais le monopole.

L’ininterruption du service patriotique est donc le point de rencontre, le tout premier mobile qui nous réunit aujourd’hui, à un moment difficile où le pays, plus que jamais, a besoin de toutes ses filles, de tous ses fils. Oui, nous vivons une conjoncture particulière dans laquelle la vie va au ralenti, la vie sociale va au ralenti, la vie institutionnelle va au ralenti. Par-delà nos divergences de points de vue, nos visions différentes des télécommunications, nos lectures conflictuelles de la situation du pays : l’Intérêt national est avant tout et par-dessus tout. Les citoyennes et les citoyens responsables doivent dire non à toute tentative de démolition des institutions républicaines de la régulation dont le CONATEL fait partie.

Telle est ma façon d’exprimer mes sentiments les plus respectueux à tous mes prédécesseurs à la tête de cette importante et prestigieuse institution responsable de la régulation du secteur des télécommunications, véritable moteur de modernisation sociale, institutionnelle et économique du pays.

Il s’agit, en fait, de la régulation du secteur le plus stratégique de la vie nationale, touchant : l’intégration d’Haïti dans l’ère de l’information, son intégration dans l’économie numérique, dans la ‘’E-éducation,’’ dans la ‘’E-santé,’’ dans le monde de la technologie financière/’’FinTech.’’ De cette régulation dépendent, directement ou indirectement, la lutte pour la croissance économique et pour la création d’emplois, la lutte contre la pauvreté et pour la paix et la stabilité sociale. 

En conséquence, le CONATEL, face aux progrès technologiques, doit toujours s’orienter et se réorienter, s’adapter et se réadapter, mais jamais perdre de vue l’intérêt du pays. Oui, le changement, c’était hier lorsque mon prédécesseur a apporté une nouvelle lecture au processus d’octroi de concessions ; le changement, c’est aujourd’hui lorsque l’État demande au secteur des télécommunications d’adapter les instruments de régulation et d’exploitation aux nouvelles exigences de l’heure.  Le changement, c’est l’exécution d’un nouvel ordre de mission en fonction de principes et de modalités convenues avec l’autorité. Il est donc autant dans la continuité de l’affirmation de l’indépendance du régulateur par rapport au politique, que dans le respect du travail gouvernemental.

 

Ainsi donc, Monsieur le Ministre, je vous prie de transmettre au Président de la République l’expression de mes sincères remerciements pour la grande confiance qu’il m’a faite en me permettant à nouveau de mettre toutes mes compétences au service de mon pays. Au Premier Ministre, je vous prie de donner l’assurance que le CONATEL jouera parfaitement, sous votre tutelle, son rôle de régulateur du secteur des télécommunications avec la charge de l’application de la politique de développement des télécommunications du gouvernement. 

 

Mesdames et Messieurs

Je suis arrivé au CONATEL à un moment où la nation s’interroge sur tout. Tout va au ralenti dans le pays. Le secteur des télécommunications  n’en est pas exempt : la mauvaise qualité de service que subissent les utilisateurs ; les interférences au niveau du secteur audiovisuel que subissent certains opérateurs ; la tension entre le régulateur et les opérateurs que subissent  le secteur et la régulation du secteur ; le long processus de négociations de l’octroi de la concession 4G que subissent le progrès technologique et la modernisation socioéconomique du pays — alors que notre voisin a déjà entame des tests pour la technologie 5G —. Le secteur des télécommunications n’en peut plus. 

 

Mesdames et Messieurs les directeurs, cadres et employés du CONATEL

J’ai déjà eu l’occasion de travailler avec vous, et je peux vous garantir, une fois de plus, que je serai le chef d’équipe, le chef d’orchestre que vous avez connu. Le succès de l’action du régulateur ne peut être garanti qu’à travers votre discipline, votre disponibilité, vos compétences, votre ardeur et rigueur au travail. Je vous invite donc à penser l’institution en termes d’efficacité et de résultats.

Je sais, que cette année 2019 est une année assez particulière pour vous tous, membres d’une institution qui fête maintenant son cinquantenaire. Il est encore temps pour moi de vous souhaiter bonne fête.

Bon travail à tous.

Merci.

 

/ Actualités

Par arrêté présidentiel publié dans le journal officiel Le Moniteur en date du mercredi 16 octobre 2019, le Président de la République, son Excellence Monsieur Jovenel MOISE, a fait choix de Léon Jean Marie Guillaume comme nouveau Directeur Général du Conseil National des Télécommunications (...
Depuis 1969, le 17 mai est consacré ‘’Journée Mondiale des Télécommunications’’ par l’Union internationale des télécommunications (UIT). En 2006, elle a été rebaptisée ”Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l’Information’’. Elle est commémorée généralement autour d’un thème...

Programme de Scolarisation Universelle Gratuite Obligatoire (PSUGO)

Recette collectée pour la période
15 juin 2011 - 09 mars 2017
USD 142,263,932.38

Plus de détails

/ twitter

/ restez-connectés

   

Image de sensibilisation