CONATEL

Conseil National des Télécommunications

Atelier de formation sur la réparation de téléphones cellulaires

Le Conseil National des Télécommunications (CONATEL) a pris rendez-vous les 25 et 26 août 2016, au local de la Mairie de Carrefour, avec les jeunes de cette commune pour un ‘‘atelier de formation sur la réparation de téléphones cellulaires’’.

Cette formation sera une occasion pour ces jeunes, d’une part, de découvrir l’univers de la réparation des téléphones dits intelligents (communément appelé smartphones) et d’autre part d’acquérir le savoir-faire nécessaire et utile afin de mieux encadrer les utilisateurs dans leurs zones respectives. Les cours seront dispensés par une équipe de professionnels ayant de nombreuses années d’expérience dans le domaine de la réparation de portables et dans le secteur des télécoms en général.

Les cours seront à la fois théoriques et pratiques. Dans la première partie, les jeunes découvriront la conception d’un réseau cellulaire et le contenu à l’intérieur du boitier d’un portable, i.e les différentes composantes électroniques et autres sous ensembles radios permettant l’établissement d’une communication téléphonique. En pratique, ces jeunes auront à résoudre techniquement les pannes les plus couramment rencontrées sur un téléphone cellulaire.

Au cours de ces deux jours de travail, les jeunes comprendront mieux le fonctionnement d’un réseau cellulaire ainsi que le rôle de chaque composante électronique d’un téléphone cellulaire. De plus, ils acquerront la méthodologie d’intervention leur permettant de solutionner la plupart des dysfonctionnements expérimentés par les utilisateurs sur leurs smartphones.

À la fin de cet atelier, ces jeunes auront un métier très sollicité de nos jours sur le marché du travail et en particulier dans la téléphonie: réparateur de téléphones cellulaires. Ce qui rencontrera l’objectif fixé par le Directeur général du CONATEL, Jean Marie Altéma: permettre aux jeunes sans emploi fixe de pouvoir gagner leur vie décemment par l’entreprenariat, i.e la création de leur petite entreprise via les technologies de l’information et de la communication (TIC). De nombreux pays ont connu un essor économique rapide, un développement soutenu et durable à travers les TIC. Haïti, en dépit de ses besoins et de ses problèmes économiques n’a pas pu en bénéficier; faute de directives publiques visant à promouvoir le bien être collectif à travers les nouvelles technologies. Aujourd’hui, en 2016, la population haïtienne devrait avoir accès à Internet pour un rapport qualité/prix très avantageux/compétitif et aussi une couverture du pays avoisinant les 80%. 

Ainsi, le Directeur général dans la suite de ce programme veut sortir les professionnels avisés du concept simple utilisateur pour se rendre plutôt vers un stade beaucoup plus avancé car les supports techniques et les différentes applications sont disponibles sur Internet. Donc, il va falloir réfléchir autrement i.e au lieu d’être de simples consommateurs, il faudra passer au stade de concepteurs et chercheurs, source de création de richesse pour notre pays. 

/ Actualités

L'organe Exécutif du Conseil National des Télécommunications (CONATEL) a procédé ce vendredi 6 Juin 2017 à la remise d’un lot d’équipements qui contient un Exciter et un STL receiver de marque RVR, au Rev. Pasteur Gerard Forges, PDG de la Station de Radio Roc Solid FM, émettant à Tabarre 27 sur la...
L’ÉTAT DE L’ÉCONOMIE DE LA CULTURE EN HAÏTI ET DANS LA CARAÏBE Économie de la culture. Je l’encapsule dans la nouvelle spécialité de la science économique : l’étude de la manière dont les peuples et les individus exploitent les héritages ancestraux et naturels, et produisent, organisent,...

Programme de Scolarisation Universelle Gratuite Obligatoire (PSUGO)

Recette collectée pour la période
15 juin 2011 - 09 mars 2017
USD 142,263,932.38

Plus de détails

/ twitter

/ restez-connectés

   

Image de sensibilisation